Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les interviews > Jean-Marie Grall de Cousumain, le webmaster du Fourneau

Les interviews

Jean-Marie Grall de Cousumain, le webmaster du Fourneau

Une petite histoire des sites Internet du Fourneau

Peux-tu nous raconter comment s’est faite ta rencontre avec Le Fourneau jusqu’à ton rôle actuel ?

Ma première rencontre s’est faite avec la Tête et les mains en 1988 puis le festival Grains de folie les années suivantes, alors que j’accompagnais mes parents. Ensuite, ils ont continué à suivre ce qui allait devenir Le Fourneau en tant que bénévoles. Pour ma part, j’ai repris contact avec l’association en 1999 pour un stage de licence à l’Espace Culture Multimédia (ECM) avec Yffic Cloarec, puis, dans la foulée, un contrat de 2 mois pour suivre Brest 2000 et les différents événements de l’été (FAR de Morlaix, Vieilles Charrues...) en tant qu’animateur multimédia.
À ce moment-là, le projet d’ECM du Fourneau était en plein développement et on m’a proposé un poste à plein temps début 2001, pour assister Yffic sur la gestions des sites internet (mise en ligne des programmes de saison/festivals, prise de photos et compte-rendus des spectacles...), le développement des expérimentations numériques et l’animation du Point d’Accès Public à Internet (PAPI [1]) ainsi que la gestion du parc informatique. Par la suite, j’ai également participé et pris en charge certaines formations multimédias jusqu’en 2013, où je quitte le Fourneau pour monter mon activité de création de sites internet en tant qu’indépendant.
C’est donc désormais en tant qu’indépendant que je continue à suivre Le Fourneau en assurant la maintenance des sites et conseillant l’équipe selon leurs besoins.

Le Fourneau dispose de sites archives datant d’avant la création de ses deux sites actuels (lefourneau.com et lesreportagesdufourneau.com créés en 2013), peux-tu nous dire ce qu’on y trouve ?

En un mot : toute l’histoire du Fourneau !
En novembre 1997, Yffic Cloarec, passionné d’Arts de la rue, se rapproche du Fourneau et propose de créer un site internet pour y raconter son histoire. Mais très vite, c’est au présent que le site s’écrit : en direct, tout ce qui se fait dans le lieu de fabrique est mis en ligne sous la forme d’annonces (programmations...) mais surtout, et c’est là la grande originalité du projet, de compte-rendus multimédias. Il faut se rappeler qu’en 1998, le web public n’a que 4 ans, les premiers sites commerciaux commencent à peine à apparaître et le Minitel reste l’outil de référence.
Le Fourneau souhaitant développer les usages du numérique, Yffic intègre rapidement l’équipe pour suivre les activités au plus près et développer la création de projets et résidences multimédias avec les compagnies.
Depuis, tout ce qui s’est fabriqué au Fourneau, des résidences de création aux reportages sur les festivals, est accessible sur internet. Ces contenus représentent une ressource importante pour l’histoire des Arts de la rue en pointe Bretagne et au niveau national.

Durant quelques mois, ces archives n’étaient plus accessibles. Peux-tu nous raconter pourquoi ?

Le mardi 16 juillet, vers 16h, l’intégralité des sites du Fourneau (sites actuels et archives) a été bloqué par l’hébergeur OVH en raison d’une suspicion d’utilisation frauduleuse de l’hébergement (piratage des sites). Après échange avec le support technique et étude approfondie des fichiers incriminés et journaux du serveur, il y avait bien des traces de tentatives d’attaques, mais aucune preuve d’exploitation d’une faille de sécurité.
Après échange avec la direction du Fourneau, nous avons décidé de parer au plus urgent en remettant en œuvre immédiatement les sites lefourneau.com et lesreportagesdufourneau.com (l’été est la saison la plus intense en terme de programmation) et de passer les sites "archives" en maintenance pour sécuriser l’hébergement avant de faire un audit complet après l’été.
Suite à l’audit courant octobre, la sécurisation des archives a permis leur remise en ligne progressive.

Qu’implique la conservation et la mise à disposition de ce type d’archives ?

Le principal problème est de maintenir le code des sites afin de les conserver en ligne : au fil du temps, les langages et technologies évoluent et du code écrit en 2005 nécessite certaines modifications pour rester fonctionnel et sécurisé sur des infrastructures d’hébergements récentes qui, elles, ont continué à évoluer.
Par ailleurs, certains langages ou formats ne sont plus maintenus et deviennent inutilisables. C’est notamment le cas du langage Flash, très utilisé jusqu’en 2010 mais qui va disparaître fin 2020 (et est déjà non développé sur smartphone).
Les vidéos [2] (archives et création) du Fourneau utilisaient ce format, il faudra donc les remettre en ligne sous un autre format.

Plus d’infos sur Cousu Main, fabricant de sites Internet : www.cousumain.info

crédit photo : Mélanie Bodolec

Notes

[1Le PAPI est aujourd’hui la salle de réunion et de travail à la table mise à disposition des compagnies en résidence au Fourneau.

[2En attendant une solution de mise en ligne adaptée pour ces ressources vidéos, elles sont accessibles sur demande en contactant Le Fourneau.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |