Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les interviews > Sébastien Miossec, président de Quimperlé Communauté

Les interviews

Sébastien Miossec, président de Quimperlé Communauté

Interview de juin 2020

La Parole à Sébastien Miossec, maire de Riec-sur-Bélon et président de Quimperlé communauté

Interview du 30 juin 2020

Comment avez-vous vécu l’annonce du confinement et cette période de confinement ?

Comme tous les Français, je suis passé par une phase de sidération face à un événement que nous ne pouvions pas imaginer vivre un jour. En puis, en tant que Maire et Président d’Agglomération, il a fallu prendre rapidement une série de mesures pour assurer la continuité des services indispensables aux habitants : collecte des déchets ou portage des repas aux personnes âgées isolées côté Agglo, accueil des enfants dans les écoles, urbanisme ou état civil côté commune. Cette période n’a pas été évidente parce que tous les processus collectifs habituels de décisions ont été remis en cause. Il a fallu trouver rapidement de nouvelles façons de consulter et de décider, face à l’urgence exigée par la situation et le flou dans lequel nous étions.

Le 5 mai dernier, Quimperlé Communauté et Le Fourneau ont pris la décision de reporter d’un an la 12e édition du festival des Rias qui devait se tenir du 25 au 29 août 2020. Quels sont les éléments qui sont rentrés en ligne de compte dans cette décision difficile ?

C’est avec une grande tristesse que nous avons dû prendre cette décision. Mais elle s’est imposée assez rapidement, lorsque le Gouvernement a annoncé l’interdiction des événements et festivals de l’été. Une adaptation des Rias à des mesures de distanciation était impossible. L’esprit de notre festival, basé sur le théâtre de rue, la gratuité, la convivialité nous imposait un report.
C’était un déchirement d’abord parce que le festival des Rias est devenu un rendez-vous incontournable de la fin d’été pour les habitants et les amoureux du territoire pendant lequel la convivialité, l’humour et l’émotion se mêlent pendant 5 jours. C’était aussi un déchirement parce que nous savons l’importance de ces festivals d’été pour tous les acteurs culturels : artistes, compagnies, techniciens, intermittents…

Dans ce contexte, les élus de Quimperlé Communauté ont souhaité soutenir Le Fourneau, afin de permettre la rémunération des artistes programmés, des techniciens et chargés de production intermittents qui devaient travailler pour l’organisation de cette édition du festival. Pourquoi ce choix était-il important ?

Les élus de Quimperlé Communauté ont très vite saisi les conséquences désastreuses que cette période de confinement a eu et continuera de produire pour ceux dont les activités ont été complètement arrêtées. Au-delà du secteur culturel, les associations, les commerçants, les entrepreneurs, restaurateurs, les acteurs du tourisme subiront pour la plupart de lourdes pertes. Nous sommes à leur écoute et cherchons pour tous des solutions d’accompagnement.

Concernant plus particulièrement les Rias, de la même manière, les élus souhaitent être solidaires du Fourneau. A cette heure, les élus de Quimperlé Communauté ne se sont pas encore prononcés sur le montant de la subvention au Fourneau, restant en effet dans l’attente de précisions de la part du Gouvernement. Celui-ci a bien annoncé que les droits des intermittents seront prolongés jusqu’au mois d’août 2021 mais ni la Ministre du travail ni le Ministre de la culture ne se sont encore exprimés sur les conditions et modalités de cette mise en œuvre. L’aide de Quimperlé Communauté pourrait se situer entre 155 000€ et 190 000€ (contre 344 000€ prévus initialement). Nous espérons des éclairages prochainement sur la solidarité nationale.
Ce choix était à la fois important et évident. D’abord parce que le secteur des arts de la rue et de l’espace public est le plus fragile des secteurs du spectacle vivant. Quimperlé Communauté souhaite donc être solidaire de son partenaire le Fourneau, et participer ainsi à la chaîne de solidarité envers les artistes et les équipes techniques. Aussi parce que le festival Les Rias est sans conteste une grande manifestation fédératrice contribuant à l’identité culturelle et touristique du Pays de Quimperlé, génératrice de retombées économiques dans la vie locale.

L’impossibilité d’organiser de grands rassemblements comme le festival des Rias cette été ouvre-t-elle la porte à d’autres formes d’initiatives sur votre territoire ? A quoi va ressembler l’été en pays de Quimperlé ?

Dans ce monde d’après, la culture doit rebondir. Les acteurs culturels et leurs partenaires (dont les collectivités locales) doivent imaginer de nouvelles formes de rencontres permettant d’expérimenter des temps de diffusion et de résidence-création différents, innovants.
Pour cet été, des communes ont déjà trouvé des alternatives en proposant des spectacles et des concerts sur réservation dans des ERP*, lieux permettant de jauger le public. C’est le cas notamment de deux sites déjà explorés par les Rias : le site Saint-Maurice à Clohars-Carnoët et le Manoir de Kernault à Mellac. Autres concepts adaptés au contexte si particulier : les expositions, balades et visites guidées qui auront la part belle dans l’agenda culturel de l’été sur notre territoire. Ailleurs enfin, des concerts en déambulatoires pourraient être organisés. Nul doute qu’avec la complicité des artistes, les élus relèveront des défis pour faire vivre le territoire et recréer du lien ! « La vie continue ».

*Établissement recevant du public

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |