Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Le Relecq-Kerhuon > 14h14, les artistes remettent le couvert

Le Relecq-Kerhuon

14h14, les artistes remettent le couvert

tandis que les convives rangent les leurs…

Reportage officiel

Les sonos se sont tues et seules les discussions autour des tables d’amis viennent rompre le silence en ce moment de partage on the bridge. Pour les bénévoles, techniciens, organisateurs et artistes, c’est aussi l’heure de se restaurer et un espace leur a été réservé à proximité des scènes improvisées sur le bitume ou dans les bois. A peine le temps de respirer entre deux bouchées et il va falloir repartir pour le marathon artistique qui se poursuit…


C’est la Cie Tango Sumo qui ouvre l’après-midi avec sa danse de rue « Around ». J’ignore si les spectateurs ont eu le loisir de digérer leur pique-nique, mais j’espère que ce fut le cas pour les danseurs de la compagnie. Dans une parfaite chorégraphie, ils s’élancent, s’arrêtent, s’observent et se regroupent. Boum, boum, c’est un coeur qui bat à l’unisson, comme celui du public.


Soudain le rythme s’accélère, les pas s’agrandissent, ce coeur en mouvement grandit sous nos yeux, battant de plus en plus fort le pavé. Ce jeu des corps en mouvement sera salué par un public conquis, qui se lèvera soudain pour saluer les danseurs.


A quelques pas, les Cubiténistes ont ouvert leur musée de la vie quotidienne.


Leur matériel graphique est à disposition et les groupes d’amis ou les familles se l’approprient pour immortaliser l’instant. Yes, we can ! Un petit clic pour l’homme et un grand souvenir du picnic on the bridge !



A l’écart de cette effervescence, les 2 comédiens-chanteurs de l’Oyster Opéra soufflent un peu près de leur loge. Durant toute la journée ils enchaînent les représentations de leur duo, revisitant les airs d’opéra dans un style digne de la Frangleterre qui les a invités aujourd’hui.

Escapade sur le Rocher. 15h33, la Frangleterre a envahi la principauté de Plougastel-Daoulas. Conquis devrais-je dire car les spectateurs n’ont pas hésité à me traverser pour aller à la rencontre de Mickaël Phelippeau, chorégraphe, et des danseurs d’Avel Dro Guissény.

Tout commence par un duo faisant claquer les sabots de bois dans un enchevêtrement de corps. La Frangleterre crée un pont entre tradition et modernité, dans un mano a mano, sabots à sabots.



On croirait entendre un cheval arrivant au galop, on hésite à emboîter le pas des danseurs, on rit à leurs ébats jusqu’à l’entrée en scène des danseurs d’Avel Dro qui viennent donner une nouvelle dynamique au spectacle. Surprenant et facécieux à la fois.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |