Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les résidences > L’agence de geographie affective > Balade contée buissonnière sur l’île de Molène avec l’Agence de géographie (...)

L’agence de geographie affective

Balade contée buissonnière sur l’île de Molène avec l’Agence de géographie affective

Samedi 14 avril à 15h03 à l’issue de la résidence de création de Légendes

Reportage officiel

Samedi 14 avril au matin, l’île de Molène se réveille avec un message diffusé à plusieurs coins de rue : 15h03, viens à l’embarcadère, une balade = un verre, lance-moi l’aussière...

Ces messages font échos à l’affiche des artistes de l’Agence de géographie affective diffusée plus tôt dans la semaine "LANCE-MOI L’AUSSIÈRE. Deux semaines que nous sommes sur l’île de Molène en résidence de création avec Le Fourneau et les antennes Ouessant et Molène du collège des îles du Ponant. Deux semaines que nous nous sommes coupés du continent pour explorer les légendes de ce territoire de poche. Nous arpentons ce bout du monde et imaginons notre future création. Rendez-vous à 15h03 à l’embarcadère de Molène pour une balade buissonnière. Final sur le port à 16h12 environ."

A 15h03, sur l’embarcadère, cette place publique de l’île, où tout molénais passe régulièrement, alors que le bateau de l’après-midi débarque son flot de passager sur l’île, Olivier Villanove et Dimitri Messu accueillent le public par un petit échauffement photographique ! Canards tombés de containers, tong d’un pied gauche retrouvée échouée... des objets rescapés, qui racontent des histoires de l’île, forcément maritimes, et font partie du tableau.

Puis, il est temps de se mettre en route pour la soixantaine de personnes ayant répondu à l’appel de cette balade contée... Une centaine de mètres plus haut, arrêt sur le site de l’héliport de l’île pour se "lancer l’aussière". Chacun attrape d’une main cet énorme bout et forme un grand cercle. On est invité à rentrer à l’intérieur du cercle selon si l’on est de l’île, si l’on se sent molénais, si l’on souhaite y venir passer sa retraite...

Deux équipes ainsi formées se font face pour écouter le message de haute importance qu’une élève du collège délivre alors : un projet de téléphérique reliant Molène à Ouessant, ou l’inverse. Et c’est d’ailleurs pour déterminer d’où partira la première cabine, qu’Olivier demande que l’on organise un concours de tir à la corde ! Ni une, ni deux, les équipes s’installent, et commence l’effort ! Après avoir bien épuisé les bras des équipages, on se rend compte que cela n’était pas nécessaire. Et bien oui, le téléphérique aura deux cabines, qui partiront simultanément d’une île et de l’autre !

La balade continue, car indiens habitants originels de l’île et cowboys envahisseurs ont fait irruption. Incarnés par les élèves, ils invitent à les suivre dans la campagne molénaise.

Les histoires de l’île racontées par les enfants, c’est aussi les histoires de leurs cabanes situées un peu partout sur le tour de ce petit bout de terre, et notamment au cimetière des bateaux. Ici, on s’assoit en cercle pour écouter conter quelques histoires et boire un thé...

La balade se poursuit... Après quelques mots, au passage dans son jardin, sur une habitante qu’Olivier et Dimitri ont rencontré au cours de leur déambulation dans l’île, les artistes nous racontent les jeux des enfants et les espaces qui les accueillent. Un jeu à chat perché est engagé, avant de poursuivre 3 chats complices dans les rues labyrinthiques du village, jusqu’au port. Là, Olivier Villanove nous rassemble et se lance dans un conte improvisé, aux teintes fantastiques, façonné par les mots des spectateurs, qui relate une bien drôle de légende, dont l’existence résulte finalement de notre rencontre à tous, ici, ce samedi 14 avril 2018...

Artistes et élèves saluent le public face aux applaudissements, sous un beau soleil de printemps, avant de poursuivre les échanges autour d’un pot offert par le comité des fêtes !

Avec cette résidence, les artistes ont mis le pied à l’étrier, et Légendes (titre provisoire) est partie au trot ! Encore une grosse année de création et elle verra le jour en mai prochain, en Bretagne, à Pont-Scorff. A suivre...

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |