Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les Rias > Samedi 29 août 2015 > Emotions et de rires s’élèvent de la basse ville

Samedi 29 août 2015

Emotions et de rires s’élèvent de la basse ville

Samedi soir, soirée à Quimperlé, basse ville

Reportage officiel

Ayant passé l’essentiel de ma soirée d’hier en ville haute, je choisis, ce soir, de me limiter à la basse ville. Ceci me permettra de compléter la liste des spectacles vus dans la programmation des RIAS. Visiblement, je ne suis pas le seul à avoir fait ce choix, car il y a déjà beaucoup de monde dans les rues. Il semble que ce soit similaire en haute ville. Je me demande parfois d’où peuvent venir tous ces spectateurs assidus du festival Les RIAS.

En arrivant, je découvre une animation proposée par l’Union des Commerçants et Indépendants de la cité, en lien avec les RIAS. Comme il s’agit d’un repas de poisson et que je ne suis pas de la famille des céphalophages, je laisse les nombreux amateurs profiter du repas et de l’animation musicale.

Dans un grand espace, sur la berge de l’Ellé, la compagnie Les Sélène a installé son haut portique.

A 19h12, ils présentent la version courte de « Heures séculaires, deuxième mouvement », dont la version longue arrivera à 22h12. Comédiens ou musiciens au sol, le couple maîtrise aussi parfaitement le corps à corps aérien.


Les acrobaties gracieuses se succèdent, sur un fil ou à bout de bras, mêlant puis séparant ces 2 êtres dans une chorégraphie amoureuse en plein ciel.

Il suffit de traverser la rue pour découvrir une autre place, bordée cette fois par l’Isole, une autre des rivières qui traverse la ville de Quimperlé. Ici aussi le public est au rendez-vous mais la chorégraphie de La débordante Compagnie se joue à même le bitume.


« Il » dit des choses et « elle » danse. Le corps de la danseuse traduit les mots du narrateur. Normal, car il parle d’elle, de sa vie, de « ce qui m’est dû ». Une telle histoire de vie nécessite sans doute d’être deux pour la partager avec le public. Parfois dans l’osmose, parfois dans ces petites différences qui font une belle complicité.


Un peu plus loin, Le Grand Colossal Théâtre poursuit l’aventure de « Batman contre Robespierre », que j’avais eu plaisir de voir à Mellac, jeudi soir.


Je croise de nombreux spectateurs qui font la navette entre la haute et la basse ville, au gré des spectacles et des horaires. La soirée se poursuivra dans ces 2 parties de la ville, à 22h02 et 22h12, avec la même programmation qu’hier.
Demain, la journée s’annonce chimérique. Tout le monde est invité à se retrouver sur le même site pour finir l’édition 2015, ce qui promet une belle et hétéroclite affluence.
Rendez-vous à 12h12 dans le Grand Champ de Scaër pour vivre 7 grands moments du théâtre de rue proposés par les compagnies Kitschnette, Circ Panic, les Soeurs Goudron, le Siffleur. Entre les spectacles grand pique-nique collectif autour des stands de convivialité des associations locales et final par un Thé dansant copieusement déjanté.
Nous nous y retrouverons certainement.
A demain.
La Chimère

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46 | Fax. 02 98 46 42 03

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |