Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les résidences > Superfluu (cie) - Johnny Seyx > L’amour, un sentiment loin d’être superflu à Brest !

Superfluu (cie) - Johnny Seyx

L’amour, un sentiment loin d’être superflu à Brest !

Résidence de création du 17 au 29 août 2020

Reportage officiel

À l’origine, Le Fourneau devait accueillir la compagnie Superfluu pour le festival Les Rias 2020 dans le cadre d’une résidence de création sur le territoire de Quimperlé... Mais la covid est passé par là et c’est à Brest que Johnny Seyx et ses comparses posent leurs valises, du 17 au 29 août 2020, pour leur premier temps de travail collectif de l’année autour de Pour toujours pour l’instant.

Cette résidence marque aussi les retrouvailles pour l’ensemble de l’équipe artistique qui ne s’était pas revu depuis décembre 2019. La hâte, l’impatience, la joie d’être et de retravailler ensemble sont de mise et les sourires sur tous les visages.

Johnny Seyx, tête pensante du projet, ancien apprenti de la FAI-AR (Formation Avancée Itinérante pour les Arts de la Rue) cherche à explorer, avec sa création Pour toujours pour l’instant, l’amour dans toute sa jubilation et sa beauté. Il travaille à trouver les moyens d’inviter le public à se replonger dans les sensations ressenties au moment de tomber amoureux, à retrouver cet élan de lâcher prise et à se laisser aller à cet instant de joie collective.

Cette résidence de travail est axée sur deux nouvelles dimensions du spectacle : la chorégraphie et la recherche autour du contact visuel entre comédiens et publics.

Durant la première semaine de résidence, les répétitions s’enchaînent au sein de la grande halle du fourneau, orchestrées par Alma, la chorégraphe de la bande.
À cette occasion, un groupe d’enfants du G.P.A.S (Groupe de Pédagogie et d’Animation Sociale) rend visite à la compagnie quelques instants pour assister à des répétitions, suivis d’un temps d’échanges avec l’équipe artistique.

Dans l’écriture originale de Pour toujours pour l’instant, les spectateur·rice·s sont invité·e·s à se donner la main : pas très heureux en ces temps de distanciation physique ! Il faut donc trouver un plan B. sans trop dénaturer l’esprit du spectacle.
Heureusement, grâce aux fabuleux bénévoles du Fourneau, une petite fabrique d’amour est mise en œuvre pour fabriquer des cœurs en métal à partir de cintres...

... et ainsi permettre les interactions au sein du public tout en évitant le contact direct ! Merci à tous nos bénévoles-bricolos !

Mardi 25 août, la compagnie s’installe sur les rives de la Penfeld pour réaliser des filages sur site...

... l’occasion pour Johnny d’adapter, dans l’espace, les différentes scènes de jeu en vue de l’expérimentation du lendemain.

Un second groupe du G.P.A.S est présent pour assister au filage... et se retrouve vite embarqué dans ce spectacle où la place du public est primordiale !

Mercredi 26 août à 19h12, c’est le grand soir ! Une centaine de personnes se rassemblent pour l’expérimentation publique de Pour toujours pour l’instant sur les rives de Penfeld.

Kiss et Love, alias Thibault et Audrey, questionnent le public sur l’amour.

"Pourquoi on fait pas ça plus souvent ?Hein ?! Si on sait tous que c’est si bien, si on est d’accord pour dire que ça vaut vraiment le coup, pourquoi on tombe pas amoureux plus souvent ? Hein, pourquoi ?"

Surgissant soudain sur un bolide non-identifié, un curieux personnage rejoint Kiss et Love...

Moment de communion collective covido-compatible : merci la petite fabrique d’amour !

Ce spectacle reposant sur différents effets de surprises, nous ne pouvons que vous encourager à aller rencontrer cette superbe équipe !

Johnny : "Merci à vous d’avoir été là, c’est extrêmement précieux pour nous car l’expérimentation publique que vous venez de vivre sera sans doute la seule de l’année. Le spectacle sortira en 2021, si 2021 existe toujours d’ici là... Alors merci à toutes et tous, et surtout, merci à l’amour !"

Les derniers jours de présence de la compagnie, l’équipe du Fourneau chantonne à tout moment "You can’t hurry love" de The Supremes...
Ne serait-ce pas la plus belle des preuves d’amour ?

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |