Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les Rias > Mardi 28 août 2018 (jour J) > Le carnet de la Chimère : réveil à l’Abbaye Saint Maurice

Mardi 28 août 2018 (jour J)

Le carnet de la Chimère : réveil à l’Abbaye Saint Maurice

Reportage officiel

Ce matin, le jour se lève sur l’Abbaye Saint Maurice.
C’est le grand jour ! L’évènement est annoncé ! La chimère revient… Un phénomène dit-on, un drôle d’animal, exceptionnel et pourtant familier, un cas, une chimère…

On me dit que Saint Maurice est le patron des fantassins, des chevaliers… Autour de la chapelle je ne trouve qu’animaux de bois et de pierre. Une armée de créatures insolites à chevaucher ! Serait-ce cela la chimère tant attendue ?


L’animal choisi cette année est pourtant bien vivant ! J’ai pu accompagner un groupe hier après-midi à la recherche d’algues pour le nourrir ! Un moyen sympathique de découvrir à nouveau le pays de Quimperlé mais une tâche pas si facile pour nos bénévoles. Où trouver ces algues sur les bords de mer environnants ?

A St Maurice tout est lisse, au Pouldu c’est tout nu, à Moëlan rien devant, à Brigneau c’est trop haut… C’est à Kerfany que l’équipe rencontre le succès : la marée était trop belle, ils ont pu remplir toutes leurs poubelles !

Je cherche et aperçois un drôle d’animal dans l’eau … Un canard ? Une loutre ? un canoutre peut être ? Ça y est, nous ploufons dans le monde du délire, de la poésie et de la culture !

C’est un piano aqueux néanmoins barge qui apparaît, tiré par Ki-dour l’homme grenouille. Il apporte la nouvelle chimère, mi-loup mi-phoque.

Cette année c’est donc un louphoque qui fera sauter les barrières entre les genres : musique, poésie, cirque, danse et théâtre.

Bienvenu ! Que la fête commence ! Le festival des Rias va prouver encore une fois qu’il est "un grain de sable dans les rouages de l’ennui". Que la poésie déborde de partout ! « Langagez-vous » dit Léo le pianiste ! Quoiqu’il arrive, ici « c’est pas tout à fait pareil, mais c’est un peu différent »

Je le constate avant de quitter le site de Saint Maurice en étant subjugué et transporté par l’Hêtre, la dernière création de la compagnie Libertivore. « Une danseuse branchée » nous entraîne dans les airs pour partager son univers…


Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |