Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les résidences > Bouche à Bouche (cie) > Les EHPAD Louise Leroux et René Fortin "prêtent leurs vieux" à Marie-Do (...)

Bouche à Bouche (cie)

Les EHPAD Louise Leroux et René Fortin "prêtent leurs vieux" à Marie-Do Fréval

Résidence "Coup de Pouce" - 10 et 11 août 2020

Reportage officiel

Les 10 et 11 août 2020, la compagnie Bouche à Bouche est accueillie au Fourneau pour expérimenter pour la première fois le texte de sa future création, J’ai un vieux dans mon sac, si tu veux je te le prête. L’occasion d’un joli projet d’action culturelle auprès des résidents et résidentes de l’EHPAD René Fortin (Bohars) et Louise Leroux (Brest).

ACTE 4 - Le banquet du désastre - Jour 1

Le lundi, Sylvie, responsable de l’animation, et ses collègues Maryline et Delphine accueillent une partie de l’équipe du Fourneau et la compagnie Bouche à Bouche au Centre René Fortin à Bohars. Une rencontre avec une vingtaine de résident·e·s le matin a lieu dans la salle du club pour l’expérimentation artistique de 11h.

Durant ces deux jours, Marie-Do souhaite tester le texte de certaines scènes auprès des anciens qui ont inspiré cette histoire. En effet, le spectacle J’ai un vieux dans mon sac, si tu veux je te le prête est né de 3 années passées par la compagnie Bouche à Bouche au sein de différents établissements pour personnes âgées dépendantes, situés en région parisienne.

Marie-Do fait son entrée, moustache bien dessinée, robe de mariée colorée.
"Oh. C’est qui cette dame ?" réagit une résidente. "Vous êtes belle madame", poursuit-elle.

"Tu m’emmènes avec toi, petite grand-mère ?"*
"Je vais t’installer là, bien, pour que tu oublies la mort et le pipi au lit..."*
"La mariée, elle est en bout de table, et elle crache. Pfuut !"*

À la fin de ce moment théâtral d’une vingtaine de minutes, Marie-Do explique son projet : "Dans ce spectacle, j’ai 7 portes que j’ouvre sur les vieux et les vieilles, et là j’ai ouvert pour vous la 4e, celle d’une vieille qui veut se marier. C’est très émouvant car c’est la première fois que je dis ce texte devant d’autres personnes. Alors vous avez beaucoup de chance et moi aussi  !"

L’expérimentation de l’après-midi se déroule en extérieur et une trentaine de pensionnaires s’installent. Parasols et chapeaux sont de sortie !

"Mais moi si je sens ta main qui me touche, je suis au centre de l’univers."*

Une performance qui est parfois un déclencheur de souvenirs...
"Vous avez déjà été mariée Madame ? Et est-ce que vous voudriez vous remarier ?"

Des journées pleines de moments forts, comme avec Madeleine, cette femme qui a perdu la voix mais qui tient à transmettre à Marie-Do, avec simplicité, que ce moment de spectacle est précieux...

ACTE 1 - Je plonge dans l’assiette - Jour 2

Mardi, Marie-Do et ses histoires prennent leurs quartiers à la résidence Louise Leroux, accueillis par Morgane, responsable de l’animation, et sa collègue Cathy.



Pour cet après-midi, Marie-Do choisit de présenter le premier acte du spectacle, où l’on découvre les personnages rassemblés dans le réfectoire.
Un général, une affamée, une énamourée... Au menu, carottes râpées !

"Bon appétit Marie-Thérèse, bon appétit François, bon appétit Georgette, bon appétit, oui, bon appétit." Un dialogue se créé entre la comédienne et son double en vidéo.

"J’aime la galette, savez-vous comment ? Quand elle est bien faite, avec du beurre dedans ! lalalala...", les résident·e·s entonnent la chansonnette avec Marie-Do.

À de nombreuses reprises, Marie-Do utilise la chanson dans son texte. Ce procédé prend toute sa force face à un public de personnes âgées, pour lesquelles le souvenir des mélodies populaires résonnent encore dans leurs mémoires.
Tou·te·s les résident·e·s reprennent ainsi les airs à l’unisson !

"Donnez-moi du pain ! J’ai faim !"
"Du pain, du pain ;
Trempe ton pain, Marie trempe ton pain
Marie trempe ton pain dans la sauce
Trempe ton pain, Marie trempe ton pain
Marie trempe ton pain dans le vin
Nous irons dimanche...
"* dit l’affamée.
[...]

Le général rétorque "Regarde comment tu manges, tiens toi droite, redresse la scoliose, tu les as apprises où les bonnes manières ?"*

Fin du spectacle, Marie-Do est toujours autant émue que la veille. C’est une première pour elle de présenter son texte qu’elle a écrit fin 2019. La comédienne utilise un langage très brut, sans filtre, mais qui est touchant et sensible à la fois.

Marie-Do tente d’interpeller les résident·e·s, elle souhaite connaître leurs impressions. Contrairement au jour précédent, il y a très peu de retour. Certains indiquent ne pas avoir très bien entendu et avoir eu des difficultés de compréhension car la parole y était rapide.
C’est aussi cela, expérimenter un spectacle en cours de création !

Par la suite, tout le monde se retrouve au réfectoire afin de partager un café. Une résidente interpelle Marie-Do, "C’est dommage que le spectacle ait été aussi court, j’aurais préféré qu’il soit plus long". La comédienne lui souris et la dame ajoute "Vous n’avez pas de problèmes de digestion avec vos carottes râpées ?". "Je verrai bien ce soir" lui répond Marie-Do ironiquement.

Durant ces deux jours, ont eu lieu des échanges très touchants, émouvants mais aussi très drôles avec tous les résident·e·s, les animateurs et le personnel des EHPAD.

Encore un très grand merci aux équipes d’animation des deux EHPAD pour leur accueil chaleureux et pour avoir fait confiance au Fourneau dans la mise en œuvre de ce projet durant cette période particulière !

* Extraits de J’ai un vieux dans mon sac, si tu veux je te le prête, Marie-Do Fréval [Editions RIVENEUVE]

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |