Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Le Temps Bourg > 20 juin à Coataudon : 5è jour de chantier participatif

Le Temps Bourg

20 juin à Coataudon : 5è jour de chantier participatif

Atelier tout public de 16h à 20h

Reportage officiel

"Chaque jour nous accueillons de nouvelles classes, CE2, CM1, CM2 et pendant 45 min, avant de construire, nous discutons. Avec Maïa nous racontons aux enfants notre métier, nos constructions, la raison de notre présence ici, les premiers éléments de l’histoire que nous souhaitons raconter lors du spectacle que nous présenterons lors du Temps Bourg. Viens alors dans la discussion la présence du géant qui ici, évoquera la figure de l’étranger, du migrant, du réfugié. Ce matin, nos échanges nous ont mené aux frontons des mairies, remarquant que la France avait imaginé des lois pour garantir la liberté de ses citoyens ; d’autres lois, comme l’accès à l’école, pour favoriser l’égalité entre tous ; mais qu’aucune loi n’existait pour défendre la fraternité. La fraternité tu la fais exister si tu le décides."

Après le passage de l’école Hénensal et de l’association Don Bosco sur le temps scolaire, le chantier a ouvert ses portes de 16h à 20h au tout public. Petits et grands, en famille ou entre amis, Benoît et Maïa de la compagnie l’Homme Debout vous accueillent.

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • Benoit Mousserion - Cie l’Homme debout 23 juin 2016 à 19:26

    Chaque jour nous accueillons de nouvelles classes, CE2, CM1, CM2 et pendant 45 min, avant de construire, nous discutons. Avec Maïa nous racontons aux enfants notre métier, nos constructions, la raison de notre présence ici, les premiers éléments de l’histoire que nous souhaitons raconter lors du spectacle que nous présenterons lors du Temps Bourg. Viens alors dans la discussion la présence du géant qui ici, évoquera la figure de l’étranger, du migrant, du réfugié. Ce matin, nos échanges nous ont mené aux frontons des mairies, remarquant que la France avait imaginé des lois pour garantir la liberté de ses citoyens ; d’autres lois, comme l’accès à l’école, pour favoriser l’égalité entre tous ; mais qu’aucune loi n’existait pour défendre la fraternité. La fraternité tu la fais exister si tu le décides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46 | Fax. 02 98 46 42 03

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |