Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Actions culturelles > Autres histoires d’actions culturelles > Promenade Funambule, une semaine d’initiation aux arts du cirque avec la (...)

Autres histoires d’actions culturelles

Promenade Funambule, une semaine d’initiation aux arts du cirque avec la compagnie Le Grand Raymond

du lundi 19 juillet au samedi 24 juillet 2021 à Bellevue

Reportage officiel

À l’occasion de la programmation culturelle « Cet été, voyagez à Brest », Le Fourneau et le service culture animation de la Ville de Brest, ont proposé à une dizaine de jeunes d’embarquer avec la compagnie de théâtre de rue Le Grand Raymond, dans une Promenade Funambule, via des ateliers de pratiques artistiques avec en ligne de mire une restitution publique.

En cette semaine de grande chaleur, les artistes se sont installés à l’ombre des arbres, près de Toullic ar Ran ( le trou de la grenouille) dans le quartier de Bellevue à Brest.
Slacklines, fils, hamacs et mât chinois, de nombreux agrès sont réunis pour explorer l’équilibre et ses limites.

Giovanni teste la corde molle en suivant les conseils avisés d’Ignacio

La première journée de stage est consacrée à la rencontre entre le groupe et les artistes. Aujourd’hui, exceptionnellement, les parents sont présents et participent aux temps d’échange.

Déambulations, étirements collectifs & initiation aux différents ateliers, les langues se délient progressivement, l’aventure commence.


Fatou s’essaye au fil autonome, devant son frère Gwendal, venu l’encourager lors de cette première journée.

Au cours de la semaine, les enfants découvrent petit à petit toutes les disciplines proposées, le mardi, c’est le mât chinois qui remporte le plus franc succès. Amanda transmet aux enfants quelques astuces pour grimper en toute sécurité.

La musique de Mélanie et Jean-Luc rythme toutes les journées, l’accordéon et le chant accompagnent les propositions des artistes et apportent un peu plus de magie à chaque performance.

Ces drôles d’installations sous les arbres attirent le regard des curieux·ses. En début de semaine, 7 enfants amateur·rices sont inscrit·es, dès le mercredi, 3 nouveaux jeunes du quartier intègrent l’équipe.
Le groupe s’agrandit, pour le plus grand plaisir des artistes.

Chaque jour, après le déjeuner, l’après-midi débute par un temps calme de relaxation.

Les enfants se détendent et se laissent aller à l’exercice du pantin. Leur corps s’alourdit et leurs muscles se relâchent tandis que Mélanie entame la chanson qui deviendra rapidement l’hymne de la semaine.

Tombera, tombera pas
Notre monde en équilibre
Sur une corde qui vibre
Écartons bien nos deux bras, etc.


Ilies affronte sa peur en suivant les pas de Marion sur le fil, tout là-haut.

La progression des enfants est impressionnante, 3 jours après avoir débuté les ateliers, chacun·e a choisi sa discipline favorite et en explore tous les ressorts. Plusieurs enfants restent fidèles au mât chinois alors que d’autres s’épanouissent sur le fil.

Les derniers indécis se baladent de fils en fils et papillonnent sur les différents ateliers, toujours accompagnés par la mélodie enivrante des deux musicien·nes.

Au-delà de l’initiation au cirque, cette semaine a vocation à fabriquer un spectacle afin de le présenter devant public, le samedi 24 juillet. Un atelier d’écriture permet aux enfants et artistes de mettre des mots et des histoires sur leur promenade funambule. Une seule question est posée : "Et toi qu’aimerais-tu retrouver à l’autre bout du fil ?"

À l’autre bout du fil, je voudrais retrouver mes cartes Pokémon
À l’autre bout du fil, je voudrais retrouver mon grand-père & le chien de ma mamie.
À l’autre bout du fil, je voudrais retrouver mon enfance
...

Petit à petit, le spectacle se dessine et les journées prennent des airs de répétition générale.


Marion a les yeux bandés sur le fil, elle se laisse guider par Nassim, une belle preuve de confiance.

En fin de journée les enfants improvisent un moment musical, chacun munit d’un instrument, ils rythment la performance d’Amanda au mât chinois.

Eva & Marion proposent un émouvant numéro de funambulisme aux autres membres du groupe

Après une semaine passée sous un soleil éclatant, la météo se gâte et les premières gouttes se font sentir. La petite troupe est donc rapatriée au Fourneau où elle va pouvoir proposer son spectacle au public, à l’abri des averses orageuses.


Les artistes réinstallent l’ensemble du dispositif pour la représentation qui aura lieu dans l’après-midi.

C’est le grand jour, après avoir découvert Le Fourneau, la joyeuse troupe s’échauffe et se prépare pour le spectacle. L’excitation est palpable dans la petite halle du Fourneau.

Une centaine de spectateur·rices attendent impatiemment le début du spectacle : les parents sont tous au rendez-vous, curieux et curieuses de voir l’accomplissement de cette semaine de travail dont ils ont entendu parlé chaque soir de la semaine. De nombreux amateur·rices des arts de la rue sont présent·es ainsi que des passant·es, intrigué·es par le dispositif.

C’est parti pour 45 minutes de spectacle où les performances au mât chinois se mêlent aux numéros de funambulisme. Tout en poésie, les tableaux se succèdent et se répondent, soulignés par la mélodie émouvante des deux musicien·nes. Les enfants se prêtent au jeu, la concentration est maximale et on ressent leur fierté de partager ce moment avec leurs proches.

La représentation se termine sous les applaudissements du public, conquit par cette promenade funambule faite de candeur et de légèreté.

L’aventure touche à sa fin, une semaine intense, aussi bien artistiquement qu’humainement, riche en apprentissages et en émotions, qui a fait naître chez les plusieurs des participant·es une envie d’approfondir la pratique circassienne.

Que ça fait mal, mal, mal
Que ça fait mal aux pieds
Que ça fait peur, peur, peur
Que ça fait peur au cœur

Bravo et merci à toute l’équipe du Grand Raymond.

Mise en scène : Lucie Boulay
Auteur Compositeur : Jean-Luc Amestoy
Musiciens : Jean-Luc Amestoy (accordéon, piano, chant) et Mélanie Fossier (chant)
Funambules : Ignacio Herrero, Émile Chaygneaud, Alizee Claus, Marion Hergas
Mât chinois : Amanda Righetti
Participation amateur de 10 enfants

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |