Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les résidences > L’Illustre Famille Burattini > Tendresse et esbroufe, Le Dernier Charlatan présenté par Buratt’ à l’occasion (...)

L’Illustre Famille Burattini

Tendresse et esbroufe, Le Dernier Charlatan présenté par Buratt’ à l’occasion d’une rencontre publique

vendredi 19 octobre 2018 à 18h32

Reportage officiel

18h32, vendredi 19 octobre, une soixantaine de personnes sont là pour rencontrer Buratt’, en résidence au Fourneau pour Le Dernier Charlatan. Une création foraine comme il sait les faire, mais qui a la particularité d’embarquer le public dans un retour intime à ses origines.

La création en est à son début. Le spectacle verra le jour en 2020. Buratt’ et son frère Ptit Loup sont donc au Fourneau pour la construction de leur décor, et notamment de leur baraque foraine !

C’est dans la grande halle du Fourneau, devant cette imposante structure habillée d’un beau velours rouge, que Buratt’ accueille le public et l’invite à s’installer pour lui livrer les coulisses de la création de son futur spectacle.

Buratt’ revient d’abord sur les spectacles créés par l’Illustre Famille Burattini, de Jack le Manchot à Jabberwock, l’oiseau géant, évoque les collaborations avec Le Fourneau au Verger des Vieilles Charrues, avant de se lancer dans la présentation de l’histoire du Dernier Charlatan.

Au fil de son récit, il nous livre rapidement que ce spectacle touche à son histoire. De Buratt’, enfant, qui quitte son Auvergne natale pour monter à la Foire du Trône, à Buratt’ adulte qui revient sur les traces de ses parents.
Étayant son propos d’explications sur la mécanique des marionnettes qui seront utilisées, il dévoile les photos des premières marionnettes en cours de construction en collaboration avec Royal de Luxe. Certaines nécessiteront plusieurs mois de fabrication.

À l’image de cette rencontre, Le Dernier Charlatan oscillera entre tendresse et esbroufe et fera redécouvrir l’ambiance du monde forain du début du siècle dernier tout en allant chercher en chacun d’entre nous la sensibilité liée aux failles de notre histoire familiale.

Buratt’ a généreusement laissé le public présent rentrer au cœur d’une création en cours d’écriture, tout en livrant une conférence haletante croisant le monde forain et le monde intérieur d’un artiste...
"Le principal outils de travail d’un artiste, c’est son imagination. Elle ne s’arrête jamais."

Et une petite soupe chaude a permis de prolonger les échanges dans la petite halle.

Buratt’ avait également présenté sa création aux élèves de 6ème du collège de Sizun quelques jours plus tôt. Lire notre reportage

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |