Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les Rias > Vendredi 29 août 2014 > Vendredi 29, milieu de journée

Vendredi 29 août 2014

Vendredi 29, milieu de journée

Scènes de guérilla rurale à Tréméven

Reportage officiel

La commune de Tréméven sera donc la dernière des 16 de la COCOPAQ à accueillir une escale des RIAS. Chaque année, Quimperlé et les 3 cités côtières (Riec, Moëlan, Clohars) sont inscrites dans la programmation et les 12 autres communes ont donc été visitées à raison de 4 par édition. La boucle est donc boulée ; et de belle manière !

Tréméven est un bourg situé tout de suite à la sortie de Quimperlé en direction du Faouët. Les premiers pas dans le bourg amènent au pied de l’église Saint-Méen, remarquable par sa tourelle posée à côté du clocher. Elle abrite l’escalier d’accès au sommet de celui-ci et est recouverte d’un dôme, une particularité qui mérite un détour.

Il est 12 h 12 sonnantes mais pas trébuchantes au clocher.

Le son de la cloche est vite couvert par celui d’une marche militaire. Aux abords de la salle polyvalente vient de surgir le fleuron de la jeunesse française, les muscles débordant des T-shirts (désolée, chère Jeanne, pour cet anglicisme ;-), la mèche plaquée au sommet du crâne, tous soumis comme des piou-pious à Madame Yvonne, leur chèfe, oui, chèfe !

Après un rapide échauffement, la troupe se lance dans une séance de gymnastique sensorielle sur le chemin qui mène au bourg, suivie par la foule des festivaliers qui a rejoint Tréméven pour l’après-midi.

A partir de cet instant, les séquences vont s’enchaîner avec de plus en plus de virulence, mises en valeur par les prouesses et acrobaties de la troupe. Tout y passe : la guerre des Gaules, Jeanne d’Arc, la guérilla, l’Indochine, jusqu’à un final sidérant qui, au-delà de ses qualités artistiques et visuelles, est un brillant appel à la paix dans le monde.






Le spectacle de la Cie les Urbaindigènes s’est achevé sur une standing ovation du public, oh combien méritée. Il sera rejoué samedi à 18h18 au Pouldu, qu’on se le dise.

A peine remise de mes émotions et restaurée grâce aux grillades et crêpes proposées par les associations trémévénoises, je retrouve dans le bourg Attifa de Yambolé et son conte africain, mais aussi Mario Queen, qui a fait un crochet à Tréméven entre 2 spectacles sur la place Saint-Michel de Quimperlé. Il sera également à Clohars samedi.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46 | Fax. 02 98 46 42 03

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |