Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les résidences > Les Arts Oseurs > La justice au cœur du laboratoire artistique des Arts Oseurs

Les Arts Oseurs

La justice au cœur du laboratoire artistique des Arts Oseurs

Résidence de recherche du 11 au 24 novembre 2019

Reportage officiel

Du 11 au 24 novembre 2019, Le Fourneau a eu le plaisir d’accueillir le premier laboratoire artistique pour la création 2021 des Arts Oseurs, Héroïne - titre provisoire.

Périne Faivre et son équipe sont arrivées au Fourneau le lundi 11 novembre. Dès le mardi, la grande halle est appropriée et transformée en petit tribunal. C’est le cadre dans lequel le "laboratoire" va se dérouler.

Pour ce travail, Périne Faivre a associé plusieurs artistes complices, afin de croiser les regards et les esthétiques sur la matière de ses carnets, qu’elle noircit depuis des mois sur la thématique de la création : la justice. Chaque matin, une nouvelle histoire est mise en pâture et des consignes données aux artistes pour se préparer à improviser ensuite sur l’ensemble du texte, réunis dans le petit tribunal.

Une séance de travail ordinaire :
Lecture du carnet par Périne. "Héroïne, carnet de bord, semaine 4".
"Stop !" L’un des artistes interrompt la lecture. Une proposition intervient : musique, changement de costume, danse collective, portrait peint sur une vitre, chant improvisé, déclaration, portrait de personnage... ou même bataille géante de chatouilles ! L’idée est de suivre son intuition en résonance avec les textes.
Puis le moment s’achève. La lecture reprend.

Chaque séquence de travail est filmée. De cette matière riche, surprenante, forte et émouvante, certaines idées seront écartées, des intuitions se verront au contraire confirmées pour la suite de la création... Et il y a encore du temps pour expérimenter avant de se lancer dans la création à proprement parler, puisqu’un nouveau laboratoire aura lieu en mars 2020 au Théâtre du Sillon, puis en avril au Fourneau !

Le mardi 19 novembre, la compagnie a des spectateurs pour son filage de la journée : ce sont les élèves de 6ème du collège de Sizun en visite au Fourneau et aux Capucins. Ils découvrent, impressionnés, le travail des artistes.

Périne : "C’est un spectacle que nous destinons plutôt à un public d’adultes ou de grands ados. Qu’est-ce que vous en avez pensé ?"
Une élève : "Ça faisait comme si je regardais un film d’horreur, mais que j’étais assez grande pour le voir."
Périne : "Donc ça allait, tu n’as pas eu peur ?"
L’élève : "Non, je n’ai pas eu peur du spectacle. Mais les histoires que vous racontez, elles font peur."

Quelques jours auparavant, des animateurs de la ville de Brest en formation avaient également assisté à une séance de travail à l’occasion de leur visite du lieu de fabrique. S’immisçant dans ce tribunal, et le rendant plus réel encore, tel un public qui assiste aux procès...

Et un jour, le petit tribunal sort dehors et va se frotter au bitume devant Le Fourneau, sous le regard des passants, dont certains s’arrêtent, 2 minutes ou 2 heures. Après plusieurs jours en intérieur, où les histoires ont résonné dans une atmosphère parfois plombante, la grande halle sombre accentuant le poids des récits, les dire au grand jour est une expérience totalement différente.

Les Arts Oseurs quittent le Fourneau le vendredi 22 novembre, certains repartent loin... Mais pas Renaud et Moreno ! Du 24 au 29 novembre, ils se rendent à Plogonnec, chez nos partenaires de Ligne 21, pour poursuivre des recherches scénographiques.

Retrouvez l’interview de Périne Faivre au sujet d’Héroïne.

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |