Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les résidences > Les Arts Oseurs > Tribunal à ciel ouvert avec les Arts Oseurs

Les Arts Oseurs

Tribunal à ciel ouvert avec les Arts Oseurs

Résidence de création du 6 au 12 juillet 2020

Reportage officiel

La compagnie associée au Fourneau, les Arts Oseurs, était de retour à Brest du 6 au 12 juillet 2020. Initialement prévue du 20 au 26 avril dernier, cette résidence a permis de poursuivre le travail autour de la création Héroïne, un questionnement sur la justice, valeur fondamentale de notre humanité autant qu’institution judiciaire.
Une semaine durant laquelle la compagnie a pu expérimenter durant deux jours en espace public au cœur de Brest !

Retrouvailles sous le soleil entre l’équipe du Fourneau et celle des Arts Oseurs ! La compagnie était en effet venue commencer le travail autour de cette nouvelle création en novembre 2019, lors d’un laboratoire artistique.
Revoir la vidéo de cette première étape de travail par ici.

C’est également l’occasion de rencontrer Mélanie, Kellias et Kévin, les danseurs de krump ayant rejoint le collectif de création d’Héroïne, une arrivée toute fraîche puisque la première résidence ayant permis à l’ensemble des artistes de se rencontrer s’est déroulée du 6 au 11 juin au Théâtre du Sillon à Clermont-l’Hérault (34).

Les premiers jours sont consacrés à un travail de répétition et d’improvisation dans la grande halle du lieu de fabrique. Ces temps en groupe sont fondamentaux pour la suite du processus de création, chacun·e des artistes (comédienne, musicien, chanteuse, danseur, plasticien...) ayant une pratique et une esthétique propre à faire découvrir aux autres pour leur permettre ensuite de réagir, rebondir, surprendre, créer des complicités...

Avec les Arts Oseurs, les résidences sont toujours foisonnantes : éparpillement de pots de peinture, artistes en apprentissage de texte ou en écriture dans tous les recoins, notes de piano qui résonnent à toutes heures et piles de livres sur les tables !

Renaud, derrière ses claviers, improvise en direct pour créer des ambiances tantôt entraînantes, tantôt envoûtantes, en suivant les indications données en amont par les autres artistes. Un exercice musical de haut vol toujours fascinant à observer !

Vendredi 10 et samedi 11 juillet, les Arts Oseurs quittent la boîte noire de la grande halle pour se retrouver en pleine lumière, place de la Liberté à Brest. Un tribunal à ciel ouvert s’installe ainsi au coeur de la ville, proposant aux passant·e·s une audience en temps réel durant 4 heures.

Pour Périne, directrice artistique de la compagnie, il s’agit de mettre à l’épreuve de l’espace public, sans écriture précise du spectacle, l’ensemble des intuitions et des correspondances entre les différentes disciplines artistiques.

Lors de l’échauffement, l’équipe du Fourneau, les bénévoles et le public sont invités à participer. Des moments forts et pleins de rires !

Le public est invité à s’arrêter, entrer dans le dispositif ou regarder de loin, rester 5 minutes ou 2 heures...
Situation sanitaire oblige, un protocole est mis en place pour accueillir spectateurs et spectatrices. Mais une fois entré dans ce tribunal à ciel ouvert, comme lors d’une véritable audience, chacun·e est libre de s’asseoir à n’importe quelle place, d’en changer, de se déplacer. Une expérience théâtrale étonnante.

Après leur résidence au Fourneau en novembre 2019, Renaud et Moreno s’étaient rendus dans le lieu d’accueil Ligne 21 à Plogonnec, afin de travailler sur la scénographie du spectacle. 8 mois plus tard, une première structure peut être expérimentée : des cadres de plexiglas permettent de matérialiser l’espace de jeu.

À la fois murs et fenêtres, ces cadres de plexiglas créent une impression de dehors/dedans, de dialogue entre l’extérieur et l’intérieur.

Cette structure est également un merveilleux espace de jeu pour Moreno, le plasticien performeur de l’équipe !

Le cadre du tribunal est complété par les portants de vêtements, dans lesquels les artistes piochent allègrement au fil des improvisations pour donner du corps à leurs personnages : robes de magistrat, blousons de cuir, casquettes de policier ou manteau de fourrure ne racontent pas la même chose...

Le krump est une danse hip hop née dans les années 90 dans les quartiers pauvres des États-Unis, caractérisée par la rapidité de ses mouvements et par la rage qui se dégage des expressions des danseurs. Ici, le duo Kellias-Kévin !

Les Arts Oseurs n’hésitent pas à sortir de leur tribunal pour s’emparer du reste de la Place de la Liberté, comme ici à l’occasion d’un bal dans les fontaines !

Traversant avec autant de sensibilité les histoires de tous ces humains, juges, victimes, accusés, coupables, avocats, policiers, les textes de Périne sonnent justes et expriment toute leur puissante émotive.

Le sublime et le terrible s’entremêlent, des histoires tragiques côtoient de magnifiques récits.

Pour revoir le travail des Arts Oseurs place de la Liberté dans l’oeil de Steph, c’est par ici et pour un retour vidéo, sous la caméra d’Anne Flageul de Demi Sel Production sur cette seconde session de travail au Fourneau c’est par là.

Nous retrouverons les Arts Oseurs en 2021, à la toute fin de ce processus de création de 3 ans, pour une dernière résidence de cette Héroïne pleine de promesses.

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |