Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Actions culturelles > Résidence à l’école Kerbernard > Une semaine avec Nicolas Turon

Résidence à l’école Kerbernard

Une semaine avec Nicolas Turon

par les élèves de CM2 de l’école Kerbernard, Brest.

Contribution publique

Du 22 au 28 février 2016, l’artiste de rue Nicolas Turon, est venu en résidence dans notre école. Les élèves de CM2 vous racontent cette expérience ! Bonne lecture ! :)

Nicolas Turon
Quand Nicolas Turon un artiste de rue est venu à l’école de Kerbernard, tous les élèves
de l’école étaient contents.Il nous a montré son lit. On a fait des activités d’écoute. Il est resté une semaine à l’école. Il voyage dans toute la France. Nous sommes passés à la radio. Notre maîtresse Noémie Cann a participé. Alice Lang nous a aidés. Avec Nicolas Turon, on a fait des jeux de mémoire. Il revient fin mars 2016. Tous les élèves sont heureux. Alice Lang est une femme qui travaille Fourneau.
Imène

Nicolas Turon est venu l’après-midi. Il s’est présenté, ensuite il nous a donné un petit carnet. Puis on devait essayer de trouver les détails remarquables dans la classe et nous sommes allés en salle de sports. On a fait des jeux qui s’appellent "l’alphabet" et le jeu de "mémoire" et il y avait un jeu où on choisissait un objet.
Maëlys et Aïcha

Je me rappelle un moment où on a fait un travail d’écoute. C ’ était trop bien. Après on a fait un jeu le jeu de l ’ alfaber et première partie on était seul. Après on devait faire à deux j ’ ai fait avec Aicha on a pas gagné c’est quand on a fait la maison Chiara et Myriam aussi avait fait une maison . Mais c’est pas grave on s’est bien amusé c’etait rigolo.
Erin

Nous avons rencontré Nicolas Turon. Il s’est presenté et il s’est installé dans l’école pour cinq jours . Il a mis un lit dans la blibliothèque, une table et des chaises dans le hall de l’école pour écrire ses aventures, d’ailleurs il veut écrire un livre. Il nous a fait faire des petits jeux : le premier jeu s’appelle "les détails remarquables". On devait regarder, bien regarder les choses autour de nous et voir ce qu’on n’avait jamais vu dans notre classe. Le deuxième jeu s’appelle "mémoire" au lieu de dire les chiffres de 1 à 14 on devait dire "lampe, 3 3, 4x4, taper des mains, saucisse, 777, 8, 9, de poule, 11, 13, 12, 14". Après ce jeu, nous avons fait un troisieme jeu qui s’appelle "l’alphabet" Nicolas Turon nous disait une lettre et on devait trouver quelque chose qui commençait par la lettre qu’il disait. C’était pas mal.Et puis le dernier jeu s’appelle" imite et retiens". On devait choisir un objet et les autres aussi puis on devait retenir ce que les autres disaient et faisaient et on devait les imiter. Un jour on s’est dit : " pourquoi on n’inventerai pas un chat qui n’existe pas". On a fait des affiches sur le chat elle s’appelle" pelage de givre" elle est trop mignonne . Mais c’était "un chat qui n’existait pas " . Voilà ce qu’on a fait avec NICOLAS TURON .
ECRIT PAR MAURINE THIOU :)

Diaporama

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos commentaires

  • alieth feuvrier 30 mars 2016 à 18:31

    Un gratouillis sur ton bras ?
    N’accuse pas le vent, non,
    n’accuse pas le froid :
    c’est plutôt qu’il te griffe - le chat,
    le chat qui n’existe pas.

    Un moment de silence.
    Ne crois pas
    Que tout s’est tu autour de toi :
    son cri recouvre tout autre bruit
    quand il miaule - le chat,
    le chat qui n’existe pas.

    Si tu trébuches sans raison,
    ne te pense pas maladroit :
    le voilà fourré dans tes pattes - le chat,
    le chat qui n’existe pas.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46 | Fax. 02 98 46 42 03

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |