Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Les Rias > Mardi 29 août 2017 : Jour J ! > C’est parti !

Mardi 29 août 2017 : Jour J !

C’est parti !

De Riec à Moëlan

Reportage officiel

Ce matin, je visite les lieux de spectacles.
C’est vrai, au petit matin, la chapelle de Trémor porte bien son nom, il n’y a vraiment personne ! C’est même très très mort !

Je retrouve l’endroit vers 15 heures, au commencement des spectacles de l’après-midi. Le lieu s’est animé et comme tous les ans la foule est au rendez-vous !

A quinze heures trente, un couple endimanché se présente au public. Il semble appartenir à la petite bourgeoisie du coin et détonne dans cet univers de vacanciers aux vêtements dépareillés qui semblent revenir de la plage toute proche !

Commence alors un spectacle jubilatoire sur la base d’un classique de la littérature russe, « l’Ours » de Tchekhov. Jacqueline, robe blanche à motifs champêtres et bas de soie, est la veuve acariâtre Popova et Marcel en complet gris-jaune détient le rôle de Smirnov.

Alternent tout au long des 45 minutes de la performance, des moments sérieux de théâtre et de décrochages loufoques improvisés.
Je m’en décroche le bec de rire et je ne suis pas la seule !

Tout est prétexte à digresser : les échos de l’autre spectacle qui se joue dans le champ d’à côté, une personne qui vient s’installer derrière les acteurs, l’échange d’un petit verre de cidre, la maréchaussée qui passe… Un régal !

En fin d’après-midi, je rejoins le centre de Moëlan où déjà commence « Leurre H ». L’endroit où est installée la compagnie Escale est très bien adapté aux nombreuses machines qui permettent aux acrobates d’évoluer devant un public déjà nombreux.

Ce n’est pas qu’une suite de numéros d’acrobaties à laquelle nous assistons mais c’est surtout une interrogation sur l’existence, un questionnement sur l’avenir qu’expriment les acrobates : un beau texte poétique qui nous interpelle et de superbes performances aux agrès.




Ensuite, je vais m’installer tôt sur les gradins pour ne pas rater le dernier spectacle de la survoltée Rosie Volt « Yadéwatts ».
Je vois passer devant moi notre ami le « chercheur de Chimère ». Mick est donc à Riec, en quête du Grand-Duc ? Mais il dédaigne les gradins, bien sûr ne me voit pas et s’installe sur les moquettes pour suivre le spectacle au plus près.


Nous assistons à un récital frappadingue de Rosie la déjantée ! L’émotion et les maladresses la mènent dans un délire théâtral jubilatoire et farfelu et pourtant d’une teneur musicale exceptionnelle. Chapeau l’artiste !


Le public ne s’y trompe pas. « Standing ovation » pour Madame !

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46 | Fax. 02 98 46 42 03

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |