Accueil
 
Accueil
Facebook Facebook RSS

> Les reportages > Actions culturelles > Jumelage collège Val d’Elorn de Sizun > Frissons artistiques à Sizun

Jumelage collège Val d’Elorn de Sizun

Frissons artistiques à Sizun

Ateliers avec la compagnie OCUS au collège Val d’Elorn

Reportage officiel

Jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2020, 6 artistes de la compagnie OCUS ont mené des ateliers de pratique artistique avec les élèves de 6ème et de 4ème du collège du Val d’Elorn à Sizun.

Après la rencontre avec Claire Laurent, autrice et metteuse en scène du spectacle Dédale Palace le 24 septembre 2019, les collégiens étaient impatients de retrouver la compagnie en janvier.

Place à la pratique

Un programme ambitieux s’est concrétisé au collège durant ces deux jours. Au total une douzaine d’ateliers ont été menés. En amont de la venue des artistes, les enseignant·e·s avaient pris soin de sonder les affinités de chaque élève avec les pratiques artistiques proposées durant ces deux jours. Ainsi, chaque enfant a pu choisir la discipline qu’il souhaitait explorer, créant par la même occasion une mixité dans les groupes classe.

Atelier chant lyrique avec Lou

17 élèves ont eu la chance de réaliser un stage de deux fois 2h30 avec Lou Lefevre, chanteuse lyrique expérimentée de la compagnie OCUS. Cette discipline traditionnellement associée à l’Opéra reste assez méconnue et semble souvent inaccessible pour le commun des mortels. C’est pourquoi Lou dédie la première partie de son intervention à quelques petits rappels historiques auprès des enfants. Elle poursuit avec une impressionnante démonstration. Les jeunes restent bouche bée. "C’est stylé, mais on n’y arrivera jamais !" Elle leur explique que tout le monde peut réussir à faire vibrer sa voix de cette manière, même si cela demande un apprentissage important et des exercices réguliers. Les élèves se rassurent un peu mais Lou sent qu’il en faudra plus pour les convaincre, le cours peut commencer.

C’est au travers de petits exercices que le groupe de 6ème apprivoise cette nouvelle pratique. "Pour apprendre à mieux vous connaître, j’aimerais que vous avanciez d’un pas, chacun votre tour, et que vous chantiez votre prénom."

Les cordes vocales se délient au fur et à mesure de la pratique. Lou accroît alors la difficulté. "Nous allons chanter en anglais !" En grande pédagogue, elle décrit avec minutie chaque mot, phrase après phrase, de la chanson Against Darkness qu’interpréteront les élèves. Il s’agit pour les élèves de comprendre ce que l’on chante, et avec la bonne intonation !

Atelier slam avec Claire

Côté slam, c’est le jeu des mots qui prédomine. En effet, cet art oral offre une manière de poétiser les mots de façon ludique et souvent collective. Mais avant de déclamer son texte, il est essentiel de coucher sur le papier le "flow" de ses pensées. C’est par plusieurs exercices réalisés en autonomie ou en groupe que les 13 élèves appréhendent cette discipline. Claire, maîtresse en la matière, guide les jeunes. Elle relie également l’atelier aux thèmes du spectacle Dédale Palace, les figures monstrueuses en référence au minotaure, la peur aussi.

Sur le grand tableau blanc qui orne la classe elle écrit les mots proposés par le groupe en lien avec ces thèmes. Puis, ils dénicheront ensemble des mots qui sonnent et dès le deuxième jour ils auront la possibilité de scander leur propre texte face à leurs camarades. De quoi se mettre en confiance pour la représentation en fin d’année scolaire.

"Nuit sans lune / Nuit profonde / Nuit noire / Trop noire. /
Tout(e) seul(e) sous ma couverture, j’ai les genoux qui flanchent
/ Frisson / Frisson / Frisson frisson frisson
Ils sont là les monstres ! / Ils sont partout !
Ils rôdent dans les interstices / Ils soufflent dans les angles morts /
Montrez-vous monstres morveux / Monstrueux maestros de la mort / Montrez-vous monstres !
Je les sens / Invisibles et menaçants / Colosses de grandeur / De laideur et de puanteur /
Sans pitié / Qui attendent / Juste à / Je les sens / Tapis dans l’ombre...
Je les sens qui m’observent / là / Derrière la porte / La porte du placard !
Ce placard noir / Trop noir !"

Extrait de la production collective des slameurs en herbe.

Atelier création de marionnettes avec Anna

Avec Anna, la créativité plastique des jeunes collégiens fulmine. En deux jours seulement, chaque enfant réalise le visage d’une créature qu’il a lui-même inventée. Grâce à une technique enseignée par l’artiste, volumes et formes prennent vie dans des figures sorties tout droit de l’esprit des 12 élèves présents. Chaque personnage imaginé est remarquable. Monstres des mers, bêtes à cornes et autres créatures voient le jour dès la première journée.

Le deuxième jour est consacré à la colorisation et à la création du reste du corps des personnages. Anna décrit les techniques de peinture aux enfants avant qu’ils empoignent les pinceaux. Reflets, dégradés, contrastes, autant de termes développés que de savoir-faire à acquérir. Un régal pour les jeunes qui matérialisent en quelques heures le fruit de leur imagination.

Le temps que la peinture sèche, les enfants s’attellent à d’autres parties de la marionnette.

Malheureusement, le temps n’est pas extensible et l’atelier se termine déjà. Pas de problème pour autant puisque le groupe retrouvera Anna au mois de mars lors d’une deuxième session d’ateliers. Cela leur permettra de finaliser ces créations qui seront mises en scène au mois de juin lors du temps fort de fin d’année.

Atelier théâtre d’impro avec Yann

Au théâtre d’impro, rien n’est écrit. Tout s’invente sur l’instant et se concrétise par le jeu de l’acteur face au public. Ici et maintenant, 15 jeunes se lancent dans l’aventure, guidés par Yann, comédien de la compagnie OCUS. Comme à l’accoutumée, l’atelier débute par quelques exercices d’échauffement permettant de détendre les corps et les esprits. Puis, les jeunes reçoivent des consignes : trouver un personnage, inventer une histoire effrayante autour de lui.

Divisés en deux groupes ils jouent tour à tour les comédiens et le public. À chaque intervention Yann pose des questions aux jeunes en jeu et alimente ainsi le récit de la figure incarnée sur le moment. Un exercice difficile pour les élèves de 6ème. Cependant après quelques tentatives, plusieurs d’entre eux se révèlent particulièrement talentueux. Une jeune fille témoigne : "l’impro c’est vraiment génial, ça permet de laisser notre esprit vagabonder et de tester des personnages."

Atelier dessin animé avec Pierre-Yves

Pierre-Yves dévoile le processus de création de dessin animé à un groupe de 15 élèves de 6ème. Réalisé sur le principe des flipbooks, basé sur la décomposition chronologique de scènes en plusieurs images, le dessin prend vie dans l’œil du spectateur grâce à une illusion d’optique créée par un enchaînement rapide des clichés.

Cet atelier acquiert un grand succès auprès des collégiens. Cette technique est ludique et donne un rendu plutôt fascinant lorsqu’elle est réalisée sur un fond vert. En effet, après avoir photographié chaque scène d’un scénario inventé par petit groupe de 3 ou 4 élèves, l’artiste met en mouvement l’histoire sur son ordinateur et en profite pour ajouter des effets spéciaux au moyen d’un logiciel. Ainsi, les jeunes découvrent les personnages de leur histoire dans un décor incroyable comme une grande ville pleine d’immeubles ou une jungle luxuriante.

Atelier théâtre avec Yann-Sylvère pour les 4ème B

Une classe de 4ème est particulièrement chanceuse cette année. En effet, les élèves de 4B ont été désignés par l’équipe pédagogique pour être complices du projet, presque au même titre que les classes de 6ème. Ils auront l’occasion de participer à deux sessions d’ateliers théâtre et débat civique en 2020. Ils partageront également leur point de vue sur la création Dédale Palace avec les lycéens de Caulnes (22) qui suivent également des ateliers avec la compagnie OCUS.

Ce matin avec Yann-Sylvère, ils découvrent pour la première fois le théâtre. Pour débuter l’atelier, le comédien raconte son parcours, sa place dans la compagnie. Il poursuit par de petits jeux d’échauffement permettant aux jeunes de se mettre à l’aise, de s’écouter, de se regarder aussi.
Le premier exercice consiste à faire une ronde de manière à tous pouvoir se regarder dans les yeux, puis à se faire passer chacun son tour un son et un geste. Au bout de quelques minutes Yann-Sylvère accroît la difficulté en ajoutant de nouveaux sons associés à d’autres gestes. Des phrases s’insèrent dans le jeu permettant aux enfants de jouer différentes émotions, parmi elles toujours la peur mais aussi la timidité, l’étonnement, l’enthousiasme, etc.

Après plusieurs exercices de théâtre, les élèves sont partants pour monter une petite scène. Par petit groupe ils reçoivent des consignes de l’artiste, qu’ils s’approprient pour créer leur personnage et les saynètes. En lien avec les sujets abordés dans la création Dédale Palace, Yann-Sylvère choisit deux thèmes qui seront l’objet de débats civiques en cours d’éducation morale et civique au-delà des temps de présence des artistes dans l’établissement, notamment la notion de liberté individuelle et d’exclusion face à une communauté.

L’exercice du miroir est basé sur l’attention mutuelle. Cet exercice de théâtre consiste à reproduire les mouvements de son partenaire à l’identique, comme s’il était face à son reflet. Le défi est réussi si le spectateur ne peut dire qui est le premier à esquisser les mouvements et qui est dans le miroir.

Diaporama

Documents joints

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Fourneau

Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace public en Bretagne

11 Quai de la Douane

29200 Brest

Tél. 02 98 46 19 46

www.lefourneau.com


Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP |